Première version…

Les personnes qui me lisent régulièrement savent que j’ai lancé un projet au mois de juillet dernier sur la rédaction d’un petit manuel pour protéger sa vie privée sur le net, accessible à tous, surtout à destination des débutants et personnes peu douées en informatique. Le tout avec un langage le plus simple possible et le moins de détails techniques. Comme je travaille dessus à mes heures perdues, le projet n’a pas beaucoup avancé pendant plusieurs mois.

unnamed

Mais les événements récents ont fait que j’ai retravaillé beaucoup dessus, et même si certaines sections ne sont pas finalisées ni bien suffisamment détaillées, le résultat est je trouve suffisamment complet pour présenter cette première version. Car je ne compte pas m’arrêter là: en peaufinant ce document le plus possible, et le mettre à jour avec les évolutions technologiques. Donc, ne vous effrayez pas si certains points ne sont pas encore totalement détaillés, c’est en cours, et je préviendrai chaque fois qu’une nouvelle mouture sera disponible.

Voici donc, sans plus tarder la première version de Mieux gérer sa vie privée avec les outils informatiques , disponible en téléchargement direct ici, ou sur la page votre vie privée.

Bien sûr, le document est sous licence Creative Commons BY-SA 2.0 Belgique et vous pouvez le réutiliser comme bon vous semble, en suivant les règles de la licence.

 

Feedback et soutien.

 

Vous souhaitez soutenir ce petit projet? Vos feedbacks sont plus qu’appréciés! En effet, en me donnant un feedback, en demandant des éclaircissements, ou simplement en signalant des oublis, vous m’apportez une aide considérable! Le fait de partager ce document à votre entourage m’aide précieusement mais pas que: non seulement vous me soutenez en le diffusant, mais en plus vous aidez vos amis à mieux prendre conscience des problématiques liées à la vie privée sur internet. Et si le cœur vous en dit, j’accepte les petits flattrs bien volontiers, que ce soit sur cette page ou celle du projet: votre vie privée.

Les premiers points à améliorer pour les prochaines versions:

 

La suite sera tout d’abord de m’attaquer sérieusement à toute la partie sur les réseaux sociaux, en expliquant le cloisonnement des statuts sur Facebook, G+, intégrer les réseaux sociaux libres… Ensuite on détaillera tout ce qui est technologie mobile, la géolocalisation,… J’aimerais également mieux travailler l’introduction, en expliquant pourquoi il est essentiel de se protéger, tout comme expliquer les points d’actualités liés à cette problématique (affaire Snowden, les législations européennes,..) Et puis, on verra sur quoi on planchera par après, selon les retours que j’aurais eu. Pour l’instant je m’attaque aux cryptages des mails avec OpenPGP, qui sera détaillé en plusieurs parties: une plus théorique, ensuite sur le cryptage via Thunderbird, les webmails et sur smartphone.

En tout cas, je suis assez content de moi, et j’espère que vous apprécierez ce petit document!

Vous aimez mes petits articles ou histoires? Vous voulez me soutenir ou me remercier? Choisissez la façon qui vous convient le mieux!

Partager ce billet:Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrPin on PinterestFlattr the author

4 Commentaires

  1. Retour PingLes nouvelles du Front – 1 - Greg cherche un Job!

  2. « cryptage » -> « chiffrement » http://www.ryfe.fr/2011/08/les-mots-crypter-et-cryptage-n%E2%80%99existent-pas/
    « Suite au scandale prisme », on parle pas de l’objet, c’est « PRISM »
    « FireFox » pas de 2ième « F » majuscule. Pourquoi ne pas parler de GNU IceCat ? Je préciserais navigateur *web*. Tu pourrais parler de HTTPSEveryWhere.
    « votre machine vers chez lui (un backdoor) » la traduction française pourrait être utile.
     » De plus, vous ne possédez absolument pas le contrôle sur votre produit et ce pour deux raisons : La première » pas de « L » majuscule
    « Android Devices | Firefox OS of Cyanogenmod » Confusion device hardware + « of » au lieu de « et » + oubli de Replicant
    Capture d’écran sous Windows pour la recherche de la vie privée !

    On voit que c’est une ébauche. Il y a les sources quelque part ?
    J’avais pas trop le temps, d’où le commentaire sec.

    • Merci déjà pour les petites corrections (certaines m’ont déjà été signalées, mais je n’ai pas encore mis de nouvelle version en ligne, faute de temps). Normalement httpsEverywhere est mentionné, car il est directement inclus dans TOR et j’en parle à ce moment-là 😉 Pour le problèmes des « devices », je dois avouer que c’est un oubli de traduction, le tableau venant d’un exposé sur la vie privée que j’ai fait en néerlandais. Le problème c’est qu’à force de lire et relire, on ne voit plus les fautes.

      Je suis bien conscient que le mot cryptage n’existe pas. Pourtant, il me semble qu’il commence à rentrer dans l’inconscient collectif, c’est pour cela que j’ai préféré garder ce terme. Pour GNU IceCat, non c’est vrai, c’est un oubli. Mais je pense qu’on en entendra beaucoup plus parler sous peu, vu que Firefox vient d’annoncer qu’il va autoriser les DRM sur son navigateur (nouvelle vue aujourd’hui).

      Si je garde des captures d’écran Windows, ce sont pour plusieurs raisons. Histoire de ne pas trop déstabiliser de suite en ne mettant que des screens sous linux (il y en a quelques uns sous iceweasel sur le blog), mais aussi parce qu’ayant eu des problèmes de PC à un certain moment, le seul OS que j’avais sous la main était un windows (et pc trop faible pour y installer une VM). Et si tu regardes, dans les annexes, il y a des screens de Mac Os. J’essaie de mettre l’ensemble des systèmes pour les exemples, pour bien montrer que ces techniques sont sensiblement les mêmes quel que soit l’OS. Je tiens à rappeler que ce petit manuel, j’essaie de le destiner à des personnes ne maîtrisant pas du tout l’outil informatique, afin de pouvoir toucher le plus de monde possible.

  3. Pour cryptage, à force de faire des cours crypto 101 j’ai la méthode suivante : je dis au début pourquoi on dit chiffrement. Que c’est un joli mot utilisé depuis le XVII ème siècle et qui rappelle que les français on était (et on est toujours) très très bon en crypto (cocorico \o/).

    Je dis explicitement que ça correspond à ce que certains appellent « cryptage » suite à un mauvais anglicisme (parce que ça devrait être encryptage… mais bon).

    Et j’utilise le bon mot. C’est pas un service à rendre de propager un mauvais termes : quelqu’un qui me parle de cryptage, je considère de base qu’il ne sait pas de quoi il parle et il devra ramer pour me démontrer que ce n’est pas le cas. A priori négatif que je n’aurais pas avec quelqu’un qui à au moins le vocabulaire de base.

Les commentaires sont clos.