Engager son lectorat sur Wattpad avec un Rantbook

20814-1

Sur Wattpad, il existe plusieurs sortes de « livres », qui sortent du cadre des histoires. L’un d’entre eux, le Rantbook, est d’ailleurs extrêmement populaire, et pour s’en rendre vite compte vous verrez qu’ils occupent des places honorables dans la catégorie « Non-fiction ». Pour vous expliquer le concept de ce type d’ouvrage, je vous joins ci-dessous un extrait d’un de mes livres uniquement disponible sur la plate-forme : « Wattpad : le guide de survie pour les vieux (et accessoirement les plus jeunes) »

Cher confrère âgé, qui comme moi, commence à sentir les affres du temps sur ton beau corps svelte (hum ! Laissons croire aux jeunes que oui, à 35 piges nous sommes encore dans la fine fleur de l’âge), tu risques de tomber bien souvent sur un terme bizarre qui te laissera perplexe. Ce mot, de consonance british, n’est autre que « Rantbook ».

La première fois que je suis tombé sur ce terme barbare, c’était purement par hasard. J’avais vu quelqu’un commenter un livre de ce type, celui de Samantha Pride. J’avais été y mettre mon grain de sel, car oui, en tant que vieux, on aime bien radoter un peu partout, il faut bien conserver notre réputation ! Puis, j’ai oublié l’existence de ce terme (oui, encore un signe distinctif de notre âge avancé). Cependant, j’ai commencé à tomber sur ce terme de plus en plus souvent, attirant de ce fait mon attention. J’ai donc enfourné mon casque de spéléo pour entreprendre de profondes fouilles dans les méandres d’internet.

J’ai donc traduit le fameux mot « Rant », inconnu de mon vocabulaire jusqu’il y a peu. La traduction serait en français Diatribe ! Là, mon sang de vieux n’a fait qu’un tour : Diatribe ! Mais c’est l’apanage de nous, les vieux ! On est là pour râler, ressasser encore et encore pour se plaindre comme personne ! Cependant, je ne voyais pas que des râleries dans ces livres. Je ne savais toujours pas ce que cela signifiait dans la sphère étrange de Wattpad. J’ai donc demandé conseil sur un livre concurrent, le livre des visages (je crois qu’on dit Facebook) et c’est mon confrère Dario qui m’a mis sur la voie en m’expliquant qu’on y trouvait un peu de tout. J’ai donc été consulter ces fameux livres, et c’est là que j’ai compris. On y trouve de tout un mélange de journal intime devenu public, mêlé de questions/réponses avec des pointes de coups de gueule.

On peut donc définir le Rantbook de cette manière : Livre de râlerie qui se transforme en (pas) joyeux bordel.

J’ai donc tenté l’expérience Rantbook. C’est un excellent moyen d’engager son lectorat, mais aussi de découvrir ou d’attirer de nouveaux lecteurs. Il y a un grand effet de mode, et beaucoup de personnes écrivent et consultent ce genre d’ouvrage. Il existe d’ailleurs un effet de chaîne : beaucoup d’auteurs se tagguent les uns les autres, que ce soit pour des petits questionnaires, des petits défis ou autres joyeusetés.

J’avais créé ce Rantbook pour échanger hors du cadre de mes histoires. Je voulais que mes followers puissent en apprendre davantage sur moi, pour mieux découvrir ma personne. C’est aussi un moyen de promouvoir ses propres histoires en parlant tout simplement d’elles, de parler de vos projets hors wattpad (vos séances de dédicaces, votre prochain livre papier/numérique,etc.). Je l’utilise pour faire découvrir également mes idées, que ce soit sur la culture libre, le Prix Libre, car les jeunes « wattpadiens » ne connaissent absolument pas ces concepts. Mais le plus important, vous laissez la parole à vos lecteurs. Même si vous avez un blog, un site, un autre espace, la majorité des utilisateurs d’un silo (traduction : d’un système fermé) ne le quitteront pas pour échanger avec vous ailleurs. Créer ce livre est donc un pas que vous faites vers vos lecteurs, et vous verrez, ils vous le rendront bien.

Si vous êtes sur la plate-forme, je ne pourrais que vous conseiller de vous lancer dans ce type de livres. Vous gagnerez de nouveaux lecteurs, d’abord attirés par votre livre à diatribes et qui iront consulter ensuite vos récits. Vous ferez des découvertes formidables, des auteurs avec une plume extra mais peu connus ou moins visibles. Et surtout, vous créez un espace où vos lecteurs peuvent échanger avec vous, qui pour moi doit être un leitmotiv pour un auteur 2.0, proche de son public.

Pour les personnes qui le souhaitent, vous pouvez consulter et vous abonner à mon Rantbook en cliquant par ici.

Ce billet et ce blog vivent grâce à vous. N’hésitez pas à me soutenir, que ce soit avec un Prix Libre, en me soutenant sur Tipeee, et en partageant ce billet autour de vous. Vous pouvez également me suivre sur les réseaux sociaux Twitter, Facebook et Diaspora.

Partager ce billet:Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrPin on PinterestFlattr the author

6 Commentaires

  1. Intéressant, mais j’ai un peu du mal avec l’idée de devoir gérer whatmillions de sources différentes: j’ai déjà deux blogs, deux sites où je publie mes textes. C’est pas très facile à gérer. Mais bon, je pourrais viser un rantbook destiné à expliquer l’univers de Tigres Volants / Erdorin.

    • Oui, je comprends. En fait, tout est dans la gestion du temps. Comme je suis sur Atramenta, Scribay et Wattpad en plus des blogs et autres, c’est difficile d’être partout à la fois. Je me suis un peu plus focalisé sur Wattpad qui a un taux de retour plus élevé. Cela ne m’empêche pas de publier ailleurs, mais le secret de la visibilité sur tout ces sites restent l’activité. Faudrait que je néglige moins le reste.

  2. Retour PingAlias dégoise sur Wattpad - Blog à part, troisième époque

  3. Retour PingFlattr: bilan pour septembre 2015 - Blog à part, troisième époque

Les commentaires sont clos.