Et si vous testiez la table de jeu de rôles 2.0?

rolisteam4

Depuis bien des années, le jeu de rôles est devenu une grande passion pour moi. J’ai énormément joué pendant plusieurs années, lorsque je vivais en chambre d’étudiant (dans nos contrées, on appelle cela un kot, parce qu’à plusieurs on co-kot (le jeu de mot pourri n’est pas de moi, mais je dois dire qu’il me fait toujours sourire). Je l’ai expliqué également dans un vieux billet, (où j’explique également en quelques mots ce qu’est un jeu de rôles) une fois parti de cette petite ville estudiantine, il fut difficile de se rassembler, habitant tous à des kilomètres et kilomètres pour assouvir notre passion.

Pendant des mois, je n’ai pas fait de jeu de rôles, me rabattant sur un autre type de jeu, le jeu de rôles en ligne massivement multijoueur. Mais cela n’a rien à voir avec une bonne petite table de jeu, et en plus on est toujours limité par ce que les concepteurs du programme on prévu). En jouant à ces jeux par pc avec d’autres personnes, qui sont devenus des grands copains, je me suis rendu compte que ces personnes souffraient du même mal que moi. Et c’est là qu’une solution a été trouvée : un programme du nom de rolisteam.

Rolisteam est un logiciel libre, bien sûr, qui permet de simuler une table de jeu de rôles. Il est très facile d’utilisation, et dispose de lanceurs de dés. Couplé avec un serveur vocal, comme mumble, on peut faire du jeu de rôles en restant chez soi ! Avec les copains, on a donc testé ce programme, et même si par moment il souffre de problème de stabilité, il fonctionne plutôt très bien ! Nous avons pu reprendre notre passion, en étant parfois séparé de plusieurs centaines de kilomètres !

Je vais donc vous présenter un peu plus ce formidable outil. Chaque joueur se connecte sur le programme, un des participants hébergeant la partie chez lui. L’un d’eux peut prendre le rôle de maître de jeu et dispose de plus d’options (mais j’y reviendrai un peu plus tard). L’interface, comme vous le voyez, est assez simple, mais permet de faire pas mal de choses. Chaque participant, peut par exemple, mettre des images que chaque joueur peut voir. Pratique pour montrer un personnage, un lieu, etc. Mais il existe également pas mal de possibilité pour discuter ! Vous voulez faire un mot doux avec le maître de jeu ? C’est pas compliqué, vous lancez un tchat avec cette personne. Vous pouvez également faire un tchat à plusieurs, en excluant le maître de jeu, par exemple, pour lui faire une petite blague.

rolisteam1

cliquez pour aggrandir

Le lancer de dés, quant à lui, est très facile à mettre en place. Dans un tchat, il suffit de lancer une petite commande. Par exemple, je veux lancer deux dés à 10 faces. Il suffira de taper :! 2d10. Le résultat apparaît directement dans le salon dans lequel le jet a été effectué.

Et le maître de jeu dans tout ça ? Eh bien, il dispose d’option supplémentaire pour mettre ses plans machiavéliques à exécution. Il peut effectuer des jets de dés cachés, comme s’il était caché derrière un écran. La commande, dans ce cas, est similaire, mais le caractère avant le code-dés change. Cela donnera à la place : &2d10 ; et lui seul dans ce cas, peut voir le résultat. Mais ce n’est pas tout ! Il peut également mettre en place des plans, et masquer une partie, voire la totalité de celui-ci aux joueurs. Il peut au fur et à mesure de la progression des personnages, démasquer une partie du plan. De plus il peut utiliser des marqueurs qui feront office de pion, pour placer ses pnjs sur les cartes (les joueurs peuvent aussi créer un pion pour leur personnage, et le déplacer à loisir). Vous pouvez voir tout cela sur la capture d’écran ci-dessous.

rolisteam2

Comme vous le voyez, le maître de jeu voit l’entièreté du plan, comme s’il est masqué. Pour vous faire une idée du rendu sur l’écran d’un joueur, voici ce que ça donne :

rolisteam3

Pour terminer la présentation du programme, il est également possible, pour le maître de jeu, de faire passer des sons ou de la musique. Il y a juste un petit soucis à cet égard : les joueurs doivent avoir également les fichiers sur leur ordinateur, et ce au même endroit que le maître de jeu. Sans quoi, cela ne fonctionnera pas, mais l’idée est là, et je dois dire que c’est plutôt sympa !

Mais il est également possible d’utiliser le programme en partie réelle, autour d’une table ! J’en ai encore fait l’expérience samedi. Un des joueurs habite à Bordeaux, et donc ce n’était pas possible pour lui de venir jouer. Avec un skype ou un hangout, il nous a rejoint, et j’ai mis autour de la table un ordinateur avec rolisteam. Ma tablette, cachée derrière mon écran, servait de pilote pour mettre les images. Avec ce système, plus besoin d’imprimer des milliers de pages, de plan en tout genre. Tout s’affiche directement, et les joueurs voient tout ce qu’ils ont besoin de voir directement. Il est également possible de faire plein de pions pour leurs personnages et une personne peut s’occuper de les déplacer.

Vous pouvez voir ce que donnait la table à la maison samedi soir, en regardant l’image principale de l’article, comme cela vous pouvez vous faire une idée. Et pour le côté du maître de jeu, voici à quoi cela ressemblait. De plus je commence à mettre tous mes personnages sur un cloud, comme cela, j’ai leur feuille toujours à disposition !

rolisteam5

Je pense avoir fait le tour de ce logiciel. Je vous le recommande vivement, il est peut-être pas encore parfait (il plante de temps à autre), mais je dois dire que grâce à lui j’ai pu m’adonner à nouveau au jeu de rôles. Avec ce programme, plus d’excuses pour ne pas jouer en invoquant une quelconque distance, alors testez-le sans hésiter !

Ce blog est à prix libre, car pour pouvoir continuer à écrire, j’ai besoin de votre soutien. Découvrez comment me soutenir selon votre choix!

Image de Thomas Guignard sous licence CC BY-NC-SA

Partager ce billet:Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrPin on PinterestFlattr the author

6 Commentaires

  1. Ha super ça!!!
    Je devrais essayer ^^ (même si je préfère en face à face avec les gens) c’est super pratique

  2. J’avais entendu parler de ce genre d’outils, sans jamais entrer dans le détail. Là, je dois dire que tu le vend bien.
    Pour moi la parole est essentielle en JdR, si l’on peut jumeler avec un Skype, Rolisteam semble assez sympa en tant que table virtuelle, avec ses jets de dé, sa capacité à diffuser images et sons (même si je suis contre les images de monstres en JDR, mais peu importe).
    Le risque avec un tel outil utilisé à 100% (soit pas de joueur en face à face), serait de tomber dans le rôle de « DJ » qu ej’ai parfois expérimenté lorsque je mixais des sons complexes, bruitages et musiques en cours de partie, délaissant alors mes joueurs, mon ambiance et mes effets de style langagiers au profit de la gestion des fichiers sur ordi. Quand au fait de ne jouer qu’avec un joueur à distance, ne risque-t-on pas de l’exclure un peu de fait ?
    Je ne dis pas que je suis contre, mais je crains que ce genre d’outil, même bien intentionné, ne se trompe un peu de sujet en voulant donner mille outils à un jeu qui, finalement, n’en nécessite quasiment qu’un seul : le contact direct.

    Tu ne crois pas ?

    • Hello,

      J’ai pas mal utilisé Rolisteam, en tant que joueur mais et en tant que maître de jeu. Pour les sons, je dois dire que je ne le fais plus. J’ai joué avec un peu au début, c’était drôle. Mais si tu dois passer ton temps à regarder tes fichiers, comme tu dis, la qualité du conte (vu que j’utilise principalement l’art du conte comme règles) en pâti un peu. Par contre, on a un maître de jeu Star Wars qui gère très bien ça, avec par exemple, la musique d’intro du film lorsqu’on commence une partie. Comme je l’ai expliqué, on a commencé à utiliser cet outil parce qu’on voulait tout simplement jouer. Mais quand l’un est à Paris, l’autre à Saumur et d’autres en Belgique, c’est difficile de se voir régulièrement autour d’une table. C’est la vocation initiale de l’outil, mais comme toi, je préfère le contact direct. Parce qu’en plus du jeu on se retrouve pour une bouffe, on boit un coup ensemble,… ce genre de choses tu ne l’as pas chacun derrière son écran. 😉

      Pour les images, cela dépend. Mais pour la gestion des plans, je dois dire que ça remplace à la perfection les plan gommés où les pjs sont placé lorsqu’ils tapent quelque chose. Faudrait essayer avec une table surface, ça pourrait être drôle 🙂

      Pour l’ajout à la table d’un tel outil, en fait c’est pas bien compliqué. On a un des joueurs qui s’est expatrié, et recommencer un peu sans lui, alors qu’il s’est pas mal investi, cela enlèverait quelque chose. C’est justement pour cela que je lui avais proposé cette méthode, afin qu’il puisse suivre les parties. Et je pense que dans des cas comme celui-là, c’est au maître de jeu à veiller qu’il ne soit pas mis de côté (mais pour cela, j’ai pas de soucis, j’ai un très chouette groupe de jeu). Donc, pour le côté mise de côté, je pense que cela variera d’une table à l’autre. Par contre, pour des parties où tout le monde est présent autour de la table, je pense qu’à part prendre de la place et un gros mj geek qui veut montrer ce qu’on peut faire, cela n’a pas vraiment d’intérêt.

  3. Retour PingFlattr: bilan pour mars 2015 - Blog à part, troisième époque

  4. Je ne sais pas comment Rolisteam a évolué, mais j’avais laissé tomber car un peu compliqué à configurer. J’utilise roll20, qui a l’avantage d’être un site et non une appli à télécharger, installer, configurer.
    Il a les mêmes fonctionnalités : lanceur de dés (avec de quoi préprogrammer ses jets, et une API pour développer ses règles), chat avec apartés, stockage et partage d’images (et autres aides de jeu), gestion de fiches de perso, plans avec « figs » et stats associées et vues MJ/PJ. Côté musique, Soundcloud est intégré. Côté communication orale, roll20 s’intègre dans google hangout, donc pas de souci pour jouer en audio ou visioconférence. On peut utiliser d’autres outils bien entendu.
    roll20 propose une bibliothèque de plans, images et jetons de figs.
    Y a des fonctions payantes, mais je n’ai pas regardé/utilisé, tout ce que je viens de citer est de base et gratuit.

    • Hello,

      Je te remercie beaucoup pour l’info car je ne connaissais pas! De ce que j’ai vu, cela a l’air super intéressant, et comme c’est une interface web, c’est même encore mieux (même si pour faire tourner rolisteam, ce n’est pas compliqué pour un sous suffit juste d’avoir l’ip de celui qui héberge la partie). Le gros hic que je trouve à roll 20 (même si je vais l’essayer), c’est que le logiciel n’est pas libre, ce qui est le cas de rolisteam. Tu dois donc avoir un compte chez eux, et comme tu le dis, si tu ne paies pas, tu n’as pas accès à tout. Et pas possible d’héberger cela sur son propre espace web.

      Mais bon, de ce que je vois des captures d’écran, il a l’air bien sympa. Je ferai donc le test 😉

Les commentaires sont clos.