Donnez et recevez des carottes !

2024208333_50b7a952cb_z

Il y a quelques jours, dans l’art de demander, je vous ai parlé de Carott, un système de financement des contenus sur le net que vous appréciez. Pour cette fin d’année, je vous propose de tester le système ! En effet, vous recevez à l’inscription 2 livres sterling (environ deux euros cinquante) pour vous familiariser avec les petites carottes.

Avant de vous présenter en détail ce système, je dois néanmoins vous avertir. Carrot est un système très jeune, et je pense encore en phase de test. Cela relève donc plus de l’expérimentation, mais je dois dire que j’aime énormément le principe !

Pour faire simple, lorsque vous aimez un billet, une vidéo sur le net, vous référencez l’adresse à Carrot, en annonçant le montant que vous souhaitez donner au créateur. Si vous êtes le premier à « découvrir » le contenu et le partager sur Carott, l’intégralité de votre don (moins 10 pourcents), sera reversé à l’auteur. Si d’autres personnes donnent ensuite quelque chose, 50 pourcents du don ira à l’auteur, 40 aux autres personnes qui ont donné quelque chose, et 10 à carrot, pour leur commission. Je trouve ce principe chouette, si vous partagez vos découvertes, vous recevez en retour !

Maintenant, on va regarder un peu plus en détail comment ça marche. Pour les images de description, je les ai réduites, mais n’hésitez pas à cliquer dessus pour les voir en taille réelle!

Pour s’inscrire, ce n’est pas compliqué, et cela ne vous prendra que quelques secondes. Rendez-vous sur le site de Carrot, en cliquant ici par exemple. Vous pouvez vous identifier avec votre compte Google ou votre compte facebook. Cela reste très simple, mais néanmoins discutable, et c’est pour moi le point négatif du système, qu’il faille absolument passer par l’un ou l’autre. J’aurais préféré la création d’un compte pur et simple, mais cela viendra peut-être avec le temps.

Une fois votre compte créé, la première chose à faire, selon moi, est de changer votre devise : à la base, tout se passe en livres sterling, mais vous pouvez changer en un clic et passer en euro. Pour cela, rendez-vous dans My account,(en cliquant sur votre pseudo dans le coin supérieur de la fenêtre) et modifiez les préférences comme vous le désirez. Vous avez donc d’autres pages disponibles : un historique de toute votre activité, les dons que vous avez fait, et, pour la dernière, vos contenus qui sont disponibles sur Carrot.

carrot1

Comme vous le voyez, il y a d’autres options : vous pouvez décider de redistribuer tout ce que vous recevez à une bonne cause (il n’y a pas beaucoup de choix encore, mais je suppose que cela va venir), à vous-même ou au créateur du contenu. Le reste ne sont que des options basiques, et si vous avez du mal avec l’anglais, un petit coup de traducteur devrait vous aider.

Nous allons maintenant cliquer sur le logo Carrot. Là, vous êtes dans la fenêtre principale, et vous pouvez découvrir toutes les carrotes distribuées, de la plus récente à la plus ancienne. Le nombre à côté du dessin indique le nombre de dons qui ont été effectués sur le contenu.

carrot2

Si vous souhaitez faire votre premier don en donnant quelque sous à quelque chose déjà référencé, il vous suffit de cliquer sur la carotte, et vous aurez une fenêtre comme suit :

carrot3
Il suffira juste de cliquer sur Give Carrot, et une jauge s’ouvrira dans la fenêtre suivante. Là, vous décidez du montant à donner, et recliquez sur Give. Vous aurez après une petite fenêtre vous invitant à partager votre don sur les réseaux sociaux, afin de le faire connaitre.

carrot4

Et pour du contenu pas encore référencé sur Carrot ? Ce n’est pas compliqué du tout ! Vous pouvez installer un petit bookmarklet. Chaque fois que vous voulez faire un don, vous cliquez dessus, et cela lancera automatiquement le système. Vous pouvez également le faire manuellement ! A côté du logo Carrot, il y a un petit menu, comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous. Cliquez simplement sur Give Carrot. Là, vous aurez les fenêtres identiques pour le don, si ce n’est que vous aurez un cadre dans lequel vous mettrez l’adresse de ce que vous avez aimé. Il suffit juste de répéter les dernières étapes sur le don expliqué plus haut, et le tour est joué !

carrot5

Bien sûr, c’est un système très jeune, et encore peu utilisé. Il se peut que des créateurs de contenus pour lequel vous avez fait un don n’utilise pas encore le système. N’hésitez pas à le lui dire, venir lier ses contenus dans le système se fait très facilement et ne prend que quelques minutes.

Je pense que j’ai fini mon petit tour rapide de Carrot. N’hésitez vraiment pas à tester ce système, très sympathique. Bien sûr, lorsque la plate-forme évoluera, je mettrai ce petit billet à jour, et peut-être que ce sera l’occasion de faire une nouvelle petite vidéo qui vous présente tout cela de manière plus interactive !

Ce blog est à prix libre, car pour pouvoir continuer à écrire, j’ai besoin de votre soutien. Découvrez comment me soutenir selon votre choix!

Image de Nicholas Noyes sous licence CC BY-NC-SA

Partager ce billet:Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrPin on PinterestFlattr the author

4 Commentaires

  1. J’ai un peu regardé Carrott et j’avoue que j’ai du mal avec le concept. C’est clairement plus complexe à utiliser que Flattr ou ChangeTip et le côté social est peut-être amusant, mais j’ai l’impression que ça rajoute à la complexité.

    Bref, moyennement convaincu (mais merci pour la carotte, quand même).

    • Moi, pour l’instant, c’est changetip qui me convainc le moins. Surtout à cause du bitcoin, qui, je pense, va refroidir encore plus les technophobes. En fait, C’est la réclamation des contenus qui est peut-être compliquée sur Carrot. Mais si c’est bien fait, plus besoin de faire quelque chose. (D’ailleurs, tu as encore une carrot en attente 😉 ).

      J’ai utilisé add meta tag comme tu as conseillé pour mettre la balise dans mon blog, le dernier contenu « carroté », je n’ai plus du rien faire, il s’est automatiquement rajouté dans mes pages. Sinon, pour l’utilisation, avec le bookmarklet c’est ultra simple, suffit juste de cliquer et choisir le montant à donner.

      • Pas fan non plus du bitcoin, pour un certain nombre de raisons que j’ai déjà exposées il y a longtemps, mais ChangeTip a mis au point un mécanisme sympa qui est plus ou moins universel.

        Carrot a le même problème que le catalogue Flattr, mais en plus grave, vu que le site repose en grande partie dessus et n’est pas très intuitif. Et, comme tu le mentionnes, le dispositif pour la réclamation des contenus est très complexe pour les technophobes.

  2. Retour PingFlattr: bilan pour décembre 2014 - Blog à part, troisième époque

Les commentaires sont clos.