Oui, mais Flattrer quoi?

Il y a quelques jours, j’ai fait ma première vidéo. J’ai expliqué en long et en large comment fonctionnait Flattr, tout en créant un compte pour ma petite dame. Ce matin, je lui ai rappelé que son compte n’attendait plus qu’elle. Ma compagne me répondit tout simplement : mais à part toi, je ne vois pas qui d’autre je pourrais flattrer ! Je lui ai présenté quelques sites qu’elles connaissait déjà, mais je me suis dit que ce serait bien de faire un petit topo un peu plus conséquent, avec des créateurs, associations ou logiciels que j’apprécie. Je tiens à préciser que je ne suis pas le premier à faire ce petit exercice, vous pouvez également consulter le billet de Ploum: « Où Flattrer après le spectacle?« 

donation

Les blogs

Il y a bien sûr les blogueurs. C’est ici subjectif, puisque je vais vous présenter des blogs ou des sites que j’apprécie beaucoup. Pour commencer, il y a bien sûr mon top 5 : Les blogs que je ne dois plus vous présenter : celui de Ploum, celui d’Alias, et le site des connards. Ensuite dans ce top, il y a deux compères pirates : le blog des artimuses, qui fait des chouettes billets politico-socio-constructifs, et celui d’Alexis, qui a une superbe plume.

Mais il n’y a pas qu’eux, bien sûr : pas mal de blogs libristes utilisent Flattr, et évitent de vous assaillir de pub. Pour n’en citer que quelques-uns :

Youtube.

Il est donc possible de flattrer des comptes Youtube. Je vous invite à découvrir la chaîne de DanyCaligula, qui a créé Doxa, et qui vient de se lancer dans une nouvelle série, Pair à Pair, qui parle des internets et de ses problèmes. Et Pouhiou, pour sa série « Et mon cul, c’est du Pouhiou ? ». Je n’ai pas encore vu d’autres chaînes l’utiliser, mais s’il y en a une que vous appréciez, envoyez un petit flattr et annoncez-le au créateur de la chaîne, cela lui fera certainement plaisir !

Les Logiciels

Il est bien sûr possible de flattrer les logiciels libres que vous utilisez au quotidien. En vous rendant dans le catalogue de Flattr, vous pourrez y trouver des logiciels tels que Gimp, TOR, Owncloud, Adblock, phpmyadmin, et des distributions linux telles que Debian, Mint,… La liste est loin d’être exhaustive ! Alors, si vous aimez ces projets, supportez-les, ils pourront encore plus travailler dessus pour vous fournir des nouvelles fonctionnalités !

Les associations

Les associations sont aussi présentes sur Flattr. Je soutiens mensuellement Framasoft avec ce système, mais sont également présentes beaucoup d’associations promouvant le logiciel libre ou qui se battent pour garder un internet libre et ouvert. La quadrature du net dispose d’un compte Flattr, tout comme l’Electronic Frontier Fundation, certaines sections d’Amnesty,… Le choix est vaste !

Les Bandes dessinées.

Il y a pas mal d’artistes qui font des bandes dessinées sur internet. Je n’en citerai qu’un, Gee, qui fait le Geektionnerd, pour le reste je n’ai pas encore bien regardé. (A retenir également qu’il est sur tipeee, tout comme Dany Caligula, voir mon article sur le mécénat.)

La musique

Pour être honnête, la musique, je n’ai pas encore réellement regardé. J’ai néanmoins flattré certains de mes amis artistes, en espérant qu’ils rejoignent le système. Et si votre artiste préféré est sur SoundCloud, ne vous gênez pas, flattrez-le ! Et bien sûr, comme je l’ai dit pour les youtubers, prévenez-le de votre démarche s’il n’a pas encore rejoint le système.

Avant de conclure ce billet sur Flattr, qui je pense sera le dernier vu que j’ai fait tout le tour de la question, Flattr, ce n’est pas de la charité. C’est soutenir des auteurs, des projets, afin qu’il puissent continuer à travailler sur ce qu’ils aiment. J’en parle un petit peu dans mon billet sur le mécénat, que je vous invite à lire, (ou relire si ce n’est déjà fait). Flattr est un moyen comme un autre dans le système économique du Prix Libre. Et ce concept, le Prix Libre, j’en parlerais sous peu sur le blog, parce que j’aime énormément cette philosophie.

Voilà ! C’est juste un petit aperçu rapide et un peu subjectif, mais comme vous pouvez le constatez, vous pouvez déjà supporter pas mal de créateurs avec ce petit système. Une raison de plus pour s’y mettre !

Vous aimez mes petits articles ou histoires? Vous voulez me soutenir ou me remercier? Choisissez la façon qui vous convient le mieux!

Image de David Baron sous licence CC BY-SA

Partager ce billet:Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInShare on TumblrPin on PinterestFlattr the author

3 Commentaires

  1. Le système est très intéressant. Ça fait déjà pas mal de temps que j’envisage de m’y inscrire, mais jusqu’à présent, les frais de 10% prélevés par Flattr me semblent très fortement exagérés et c’est une des raisons qui m’a conduit à ne pas l’adopter pour l’instant.

    La seconde raison concernant les moyens de paiements. Au moment où je m’y suis intéressé, nous étions en pleine affaire Wikileaks, ou peu après, Paypal, Visa et consors avaient déjà décidé extra-judiciairement de couper les vivres à cette association. Pour Flattr, il n’était cependant possible que de payer par Paypal ou par carte bancaire.

    Me refusant à utiliser l’un de ces systèmes, afin de ne pas donner un centime de plus à ces multinationales honnies, j’ai demandé sur leur forum à pouvoir payer par virement bancaire. Ils n’ont jamais daigné répondre.

    Du coup, j’ai laissé tomber le système en attendant qu’ils ne reviennent à plus de raison.

    • Alors pour la commission, je peux vous comprendre. Mais en même temps, c’est beaucoup et c’est peu. Parce que les sommes utilisées par le quidam moyen est très petite, ce qui fait qu’en monnaie réelle, Flattr ne prend pas grand chose. Prenons l’exemple utilisé par Ploum, en utilisant donc 2 euros par mois pour donner aux créateurs. La personne fait 10 « flattrs » sur le mois, ce qui revient à 0.20 centimes par Flattr. La société ne prend donc que 2 centimes par « Flattr ». Peut être que dans le cas où le portefeuille atteint 100 euros, oui, l’idéal serait peut être un tarif dégressif.

      Pour les systèmes de paiements, cela va bientôt changer. Ils vont utiliser un nouveau système appelé MangoPay (mais je n’ai pas pris encore la peine d’étudier celui-ci, je ne peux pas vous donner plus de détails). Donc, je vous dirai Wait and See…;)

      • J’ai effectivement découvert cela aujourd’hui même : suite à la lecture de votre article, j’en ai profité pour refaire un tour sur le site de Flattr afin de voir si la situation avait évolué.

        MangoPay est effectivement intéressant sur le papier, même si ce système semble lui aussi prélever sa propre obole (1,8% + 0,18 €).

        En outre, bien que la société à l’origine de ce service soit française, ils ont créé une nouvelle entité pour ce service, dont le siège social est basé … au Luxembourg ! Du coup, outre les frais supplémentaires, financer une société qui pratique plus ou moins l’évasion fiscale ou ce qui y ressemble très fortement risque également de me donner quelques boutons voir une urticaire.

        Oui, je sais, je suis un peu casse-pied et j’ai beaucoup de critères éthiques… ^^

        Du coup, pour l’instant, les quelques sites que je supporte financièrement, je leur demande explicitement leurs coordonnées bancaires quand ils ne les fournissent pas déjà pour leur faire un virement (Reporterre, Basta!, etc.) Mais il est vrai que ce système est difficile pour de multiples micro-transactions avec de nombreux individus.

Les commentaires sont clos.