L’affaire Thomas J. – 20 & 21

Ce billet est la partie 20 sur 32 de la série L'affaire Thomas J.

5229338392_da9b0a116c_z

Désolé de poster aussi tardivement les épisodes. C’est pourquoi je les ai groupé, et mercredi je couplerai les épisodes 22 et 23. Si vous ne souhaitez pas attendre, vous pouvez les lire sur Wattpad!

 

Thomas et Aria s’étaient assis et écoutaient attentivement le résumé d’Orbö. Celui-ci était excité comme une puce, comme s’il venait de découvrir le plus grand secret de l’univers et qu’il était le seul à détenir ce savoir.

« Bon alors, par où commencer?  Ha oui, le chromosome ! Alors, les généticiens de MCGM ont trouvé ce qui semblait causer des pouvoirs aux humains. C’est en fait un chromosome, caché, qui est en train de s’éveiller chez la plupart des humains. Ils l’ont surnommé Alpha. D’après tout ce que j’ai pu lire sur le sujet, dans les documents, ils ont fait énormément d’expérimentations sur le sujet. Voici donc un gros topo de ce qu’ils ont découvert

Premièrement, ils ne savent pas expliquer le schéma d’activation chez les humains. Certains ont le chromosome, d’autres non. Certaines expériences font part d’un stress intense pour l’activation du pouvoir, mais pas chez tout le monde.

Ensuite, visiblement les personnes les plus susceptibles d’activer le chromosome sont les personnes rousses. C’est donc pour cette raison qu’elles craignent les personnes avec cette couleur de cheveux. Et visiblement l’inhibiteur, j’en parlerai plus tard, fonctionne moins bien sur eux. Ils ont néanmoins trouvé une drogue qui permet ,avec l’inhibiteur, de totalement paralyser leurs capacités.

Et la dernière chose, les personnes dont le chromosome est réveillé peuvent facilement réveiller les autres autour d’elles. Un peu comme un virus qui se propage dans l’air ou par le toucher, c’est contagieux ! Et selon toutes les expériences qu’ils ont fait, les nouveaux-nés de parents dont le chromosome est actif ont automatiquement celui-ci opérationnel. Ils ont expliqué des cas dans le labo où lorsqu’un nourrisson était en colère des incendies se déclaraient. Ils parlent d’ailleurs d’un certain enfant, qu’ils ont observé plusieurs années et qui leur posa beaucoup de fil à retordre avec des incendies de ce genre mais qui montrait aussi d’autres facultés. »

A ces mots, il se tourna vers Thomas avec un grand sourire.

-Oui, il s’agit bien de toi, Monsieur Thomas Jefferson. Ou devrais-je dire le patient Thomas J. Te souviens-tu de tout cela ?

-Non, je dois dire que je ne me rappelle rien d’avant mes six ans. Je me rappelle d’un orphelinat et que rapidement je me suis retrouvé dans des écoles spéciales, où l’on recevait un entraînement militaire bien particulier. On n’avait aucun contact avec les enfants de notre âge. Vous avez trouvé des choses sur mon passé ? Je peux les voir ?

-Je te passe tout cela après. Mais si tu veux bien, laisse-moi finir mon exposé, car le meilleur reste à venir !

Orbo semblait de plus en plus surexcité, il ne tenait plus en place tel un gamin qui avait découvert le jouet ultime, celui qu’il rêvait tant de recevoir et qu’on retrouvait à chaque demande au Père Noël ou autre vieillard à qui on dresse une liste de cadeaux. Thomas, quoique bien déçu, acquiesça et écouta Orbo expliquer le fonctionnement de l’inhibiteur.

-Visiblement, ceux que j’appelle les conspirateurs avaient depuis belle lurette le projet de pucer toute la population pour mieux la contrôler. J’ai d’ailleurs vu d’autres documents qui allaient dans ce sens, des témoignages de gens qui disaient que c’était le projet d’un groupe qui s’appelait les « Illuminati». Mais l’arrivée du chromosome changea leur idée, enfin, si on peut dire. Ils ont découvert qu’une certaine onde pouvait inhiber totalement le chromosome et ont ajouté un petit circuit qui émet cette fréquence dans la fameuse puce présente dans tous les hommes.

Ishtar se frotta la barbe.

-Concrètement, Orbo, cela veut dire quoi tout ce charabia ?

-Bien, que comme j’ai le schéma de la puce, de tous ses circuits et son mode de fonctionnement complet, on peut parasiter ce signal ! Et qui dit signal parasité, dit chromosome alpha désinhibé ! Le monde pourra retrouver ses facultés ! Mais on pourrait encore faire mieux que cela !

Orbo se lança dans de grands gestes, et sur les écrans, montra les schémas de conception de la fameuse puce qu’ils avaient enlevée quelques semaines plus tôt du bras de Thomas. La plupart n’y comprenaient pas grand-chose, mais Orbo leur expliqua en détail comment tout fonctionnait : le code de programmation de la puce était disponible, il pourrait l’étudier facilement. Et, s’il arrivait à pirater un terminal de la corporation et y insérer un code informatique, celui-ci pourrait désactiver en un rien de temps toutes les puces actives, comme le ferait un virus informatique qui se propage à la vitesse de l’éclair !

« Mais ce n’est pas tout ! On pourrait ajouter plus de chaos à tout cela : les puces RFID sont uniques, liées chaque fois à une seule et unique personne jusqu’à la fin de ses jours. C’est ce qui permet de tracer n’importe qui. En les désactivant, on supprime le traçage et les moyens de paiement. Mais toutes ces puces sont liées à une immense base de données qui contient toutes les informations des individus : leurs comptes bancaires, leurs informations médicales. Chaque acte de la personne est enregistré, permettant à INDECT 2 de prévoir ce qu’elle compte faire dans le futur. Ces puces sont un accès à cette base de données. Si j’arrive à bien tout étudier, on pourrait l’effacer entièrement. Cela créerait un chaos sans précédent. Plus rien ne fonctionnerait : les gens seraient incapables d’acheter, leurs comptes ayant disparu.Chaque personne redeviendrait entièrement anonyme. C’est le fondement entier de la société qui s’écroulerait, et soit, dans le meilleur des cas, ils mettront des mois à réparer soit il faudrait entièrement repenser la société !

-Il faut qu’on parle de tout cela, mais pas uniquement entre nous. Il faut informer les habitants de New-New York de nos découvertes, et pas seulement le conseil.

La voix d’Ishtar était très grave, et Harry acquiesça à ces mots. Il leur faudra organiser une grande réunion avec tout le monde et voir comment ils allaient mettre toutes ces informations à profit. Avec tout ce qu’ils venaient de découvrir, ils avaient enfin de quoi combattre les corporations et mettre fin à cet esclavage.

-Genghis, Orbo, prévenez tout le monde. Demain soir, tout le monde est convoqué dans la grande salle. Je vais essayer de prévenir nos amis des Pays Libres et les membres du conseil. Quant à notre ami Thomas, je crois qu’il va vouloir en savoir un peu plus sur ces fameuses notes.

Genghis se leva illico et sortit de la pièce, tandis qu’Orbo préparait toutes les informations qui seraient utiles à Thomas. Une fois fait, il lui tendit un petit terminal et s’éclipsa. Lorsque Thomas fit mine de se lever pour aller lire les rapports du « patient Thomas J », il sentit une main se refermer sur son poignet. C’était Ishtar et il le regarda d’un air sévère.

– Prends garde à toi, Thomas. Je sens encore beaucoup de confusion en toi. Quoique tu lises, ne te laisse pas envahir par la colère. C’est ton passé, ce qui t’a forgé. N’éprouve pas de colère envers ces scientifiques. Car dans un sens, ils n’y peuvent rien. Ils n’ont fait qu’appliquer des consignes, et ont été manipulé, comme toi tu l’as été. Je te souhaite beaucoup de courage.

Le vieil homme lâcha son emprise sur le bras de Thomas et lui fit un geste amical lui intimant d’y aller. Aria suivit Thomas, et ils se rendirent tous deux dans le petit appartement de la jeune femme. Là, il s’installa confortablement pour lire le contenu du terminal et plongea dans son passé.

épisode 21 Le cas du patient « Thomas J » et le projet « bombe humaine »

1 novembre 2015.

Ils viennent de nous amener un nouveau nourrisson, qu’ils ont appelé Thomas J. Il semble en bonne santé, âgé de deux semaines (né le 14 octobre 2015). D’après ce que j’ai lu dans son dossier, ses parents avaient tous les deux le chromosome alpha et savaient se servir correctement de leurs facultés. Le père, Chris Jefferson, pouvait lire dans les pensées et les modifier. D’après les recherches généalogiques, il serait le dernier descendant d’un ancien président américain, Thomas Jefferson. J’imagine donc que c’est bien par ironie que le gens du bureau Alpha ont appelé le gamin comme son aïeul. Jeffrey a mis fin à ses jours le lendemain du jour où ils ont arraché l’enfant.

La mère, Theresa Longwood, dispose de l’altération du gêne MC1R sur le chromosome 16. D’après ce que j’ai vu sur la photo, c’était une belle femme, et même si ses cheveux étaient bien orange, disposait de peu de tâches de rousseur. Elle dispose de plusieurs capacités : la pyrokinésie, mais d’après ce que j’ai vu dans le dossier il y avait aussi la mention medium et projection astrale. Ils l’ont emmenée au « centre de dispatching ». J’ai eu beau poser la question, personne n’a voulu ou pu me répondre sur ce que c’est. La seule chose, c’est que seules les personnes qui ont l’altération du gêne passent par cet endroit.

Le sujet ne présente pas la même altération que sa génitrice. Je dois dire que durant cette première journée il s’est comporté comme un enfant comme les autres. Rien d’autre à signaler pour aujourd’hui.

14 novembre 2015.

Ce petit être est totalement étonnant. Il semble avoir hérité de plusieurs des capacités de ses parents. Il était en colère hier, n’ayant pas son biberon à temps. L’air de la pièce a commencé subitement à chauffer de manière exponentielle, faisant fondre certaines protections en PVC. Mais étonnement, alors que deux infirmières exposées se sont plaintes de brûlures et de douleur, lui se portait comme un charme ! Et ce matin… Comment expliquer ? Il était prévu de lui faire une séance d’électrochoc, pour voir si cela pouvait altérer le chromosome alpha. C’était comme s’il avait compris ce qu’il allait subir. L’infirmière qui s’approchait pour placer les électrodes n’a pas pu le faire. Alors qu’elle les préparait, sa blouse a pris feu. On a reporté la séance.

23 décembre 2015

On a totalement abandonné l’idée de tester les électrocutions sur TJ. Chaque tentative s’est soldée comme la première et les infirmières refusent systématiquement de lancer la procédure. Deux d’entre elles ont dû être soignées pour brûlures au second degré. Nous allons mettre en place une série de test avec le SB221. Cela a fonctionné pour toutes les personnes qui présentent l’anomalie MCR1 sur le chromosome 16. Nous avons pris d’autres enfants témoins, pour comparer les résultats.

18 mars 2016.

Je suis réellement perplexe quant aux résultats avec les injections de SB221. Nous avions quatre types de témoin : les A avec le chromosome alpha, les B avec l’altération MCR1, les C dont le chromosome est totalement absent et TJ. Commençons par les C : le produit ne leur fait absolument rien. Peut-être que cela empêche le chromosome alpha de se développer, mais pour le savoir, nous devrons faire des tests supplémentaires, sur de plus longues périodes. Par contre, pour les témoins A, ce fut une véritable hécatombe. Tous les patients sont morts, dans d’atroces souffrances, dans les heures qui suivirent la première injection. Les résultats pour les B étaient totalement prévisibles : apathie, et chaque sujet devenait docile comme un agneau. Néanmoins il peuvent encore dans certains cas présenter des facultés avec le chromosome. Si on couple avec la puce, on arrive à totalement endormir le chromosome et donc les capacités. Quant à TJ, il ne se retrouve dans aucune catégorie. Il semble souffrir quelques heures, après l’injection, tout comme ce produit semble inhiber ses facultés seulement pendant un court laps de temps. Et il ne souffre pas des effets secondaires des témoins B. Ce gosse est vraiment étonnant. Serait-il un aperçu de la prochaine étape de l’évolution de l’être humain ?

6 septembre 2016

Je veux vraiment voir (savoir?) jusqu’où les capacités de Thomas s’étendent. J’ai commencé à tricher et falsifié les rapports. Je suis censé tester un nouvelle puce sur lui, qui inhiberait totalement ses capacités. J’en ai placé une autre, qui n’a que la fonction de traçage. Je passe beaucoup de temps avec lui, et je sais que je ne devrais pas, mais je commence à me prendre d’affection pour ce petit homme. En plus, il sourit tout le temps, dès qu’on ne le tripote pas avec nos expériences. J’espère que les mecs d’en haut ne s’en rendront pas compte.

8 juillet 2018

Qu’est-ce qu’il grandit ! Thomas est vraiment étonnant. Il arrive à devenir ce que je pense, et on en fait des petits jeux. Et lorsque le reste de l’équipe ne fait pas attention, on joue à contrôler ses pouvoirs : faire des petits feux, discrets. Il arrive à bien manipuler cette aptitude et il sait la mettre en veille lorsqu’une éventuelle crise de colère survient. Fort heureusement d’ailleurs, sinon les gars d’en haut comprendront en un rien de temps que je les mène en bateau depuis presque deux ans. Pour terminer,

13 décembre 2018

J’ai découvert une nouvelle capacité chez Thomas. J’étais chez moi, à la maison, et je venais d’apprendre que ma mère avait disparu. J’ai passé ma soirée en larmes, mais ce matin, lorsque je suis arrivé au centre, Thomas m’a demandé ce qu’il s’était passé avec maman et pourquoi j’avais été si triste. Interloqué, parce que personne n’était au courant, je lui ai demandé comment il savait ça. Il m’a expliqué que cela faisait plusieurs semaines qu’il arrivait à voyager par la pensée (d’après ce qu’il me dit avec les mots d’un enfant de son âge). Je crois qu’il a hérité de la capacité « projection astrale » de sa mère. Je lui ai dit de n’en parler à personne, que ce serait dangereux si d’autres adultes l’apprenaient. Il semble avoir compris ma mise en garde.

15 janvier 2020

J’ai reçu le mémo que je craignais tant. Celui que je ne voulais pas voir. Dans 15 jours, Thomas nous quittera. Il a été assigné au centre d’éducation 43B. J’ai reçu une nouvelle puce à lui transplanter. Seuls quelques sujets qui ont des capacités extraordinaires recevront ce type. J’ai entendu parler de ce centre, le 43B. Visiblement les enfants emmenés là sont destinés à devenir de véritables machines à tuer. J’ai peur pour Thomas. J’ai peur pour moi. Je vais faire mon possible, et tenter de le faire adopter.

1 février 2020.

Je n’ai rien pu faire. Ils l’ont emmené aujourd’hui. J’avais beau leur expliquer que je prendrai soin de lui, comme un fils, ils n’ont rien voulu savoir. J’ai tenté de les en empêcher. C’est là que j’ai compris. Même nous, nous ne sommes rien pour eux. Des outils. Alors que je serrais fort Thomas dans mes bras, les coups ont commencé à pleuvoir pour que je lâche prise. J’avais beau pleurer toutes les larmes de mon corps, ils ne voulaient rien entendre. Qu’il était destiné à devenir une machine de guerre, et que la puce qu’il avait leur permettrait de lâcher ses pouvoirs contre les ennemis du Nouvel Empire si le besoin s’en ferait ressentir. Ils vont en faire une machine à tuer, incapable de penser, à simplement exécuter les ordres. Heureusement que j’a

Ces notes semblaient s’arrêter brusquement, comme si le rédacteur avait été interrompu en pleine action. Thomas comprit tout de suite ce que cela voulait dire, et il sentit la colère, la rage monter en lui. Il aurait bien voulu rencontrer cet homme, lui montrer ce qu’il était devenu. Et lui dire merci. Mais cette interruption ne voulait dire qu’une chose : il avait été éliminé. Avec sa colère qui grandissait, la température de la pièce commença à monter à une vitesse folle. Il sentit les larmes envahir ses yeux, mais Aria avait tout de suite deviné ce qu’il était en train de ressentir. Dans son dos, elle le serra contre lui et lui parla d’une voix apaisante.

— Je comprends ce que tu ressens. Je comprends ta douleur. Mais il doit être mieux où il est, non ? Je sais que c’est bateau cette phrase. Tu le comprendras assez vite, la mort n’est qu’une étape, vers un autre type de vie. Mais c’est vrai que grâce à lui, tu as pu vivre un peu plus normalement que les autres gosses de ton âge, en ayant pu vivre sans inhibiteur. J’aurais moi aussi aimé le rencontrer.

Elle l’embrassa tendrement sur la joue, ce qui apaisa de suite Thomas. La température se remit de suite à baisser. Ils se rendirent compte que ce n’était pas le seul document qu’Orbo avait mis dans le terminal et ils s’attaquèrent directement à celui-ci.

Projet « Bombe Humaine »

Sujets initiaux : TJ, MC, BA. Centre d’éducation 43B.

Puce implantée RFID-6C.

Les sujets avec la puce ont un catalyseur latent, joint sur l’inhibiteur. Le catalyseur peut être activé via la procédure X-95. Dans le cas où la puce est activée sur le sujet, l’inhibiteur est d’abord désactivé. Le catalyseur rentre ensuite en action, décuplant la puissance du chromosome Alpha par un vecteur 10 puissance 48, ce qui résultera à l’explosion du sujet, équivalent à une bombe de 25KT.

Thomas n’en croyait pas ses yeux. Il avait été traité comme s’il était une bombe nucléaire par les hommes de la corporation. C’en était trop pour lui. Il laissa exploser sa colère.

Cette histoire est la vingtième partie de L’affaire Thomas J, petite nouvelle dans l’univers 2042. Cette histoire vit grâce à vous. N’hésitez pas à me soutenir, via un Prix Libre, selon votre choix et de le partager autour de vous.

Image de Nate Robert sous licence CC BY

Series Navigation<< L’affaire Thomas J – 19Opération Bombe Humaine – 22 >>


Les commentaires sont clos.