L’affaire Thomas J – 12

Ce billet est la partie 12 sur 32 de la série L'affaire Thomas J.

2187684184_512f87e199_z

[readoffline text= »Télécharger %title%: » format= »pdf,epub,mobi »]

« Ce qui est drôle – ou pathétique selon certains, est que les humains ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Un scientifique ou un historien leur dit qu’une telle chose s’est passée d’une telle manière, ils le croient sans exception, et pratiquement sans émettre la moindre critique. Pourtant, le monde, l’univers, ne fonctionne pas du tout comme vous le pensez. Vous croyez être seul au monde, que vous êtes le centre de l’univers. Eh bien, ce n’est pas du tout le cas.

Je ne vais pas tout vous raconter dans les détails, je vous l’ai dit, il y a des choses que vous devez découvrir par vous-même, et même si je vous racontais tout, avec la façon dont vos dirigeants vous ont bourré le crâne, vous ne me croiriez pas de toute façon. Mais je sais que vous êtes sur la bonne voie, vous êtes en partie éveillés, et donc cette discussion, enfin, je pense que cela sera plus un monologue de ma part, vous mettra sur les rails, dans la quête d’une plus grande vérité.

Il y a donc bien longtemps, des êtres venus d’ailleurs sont arrivés sur cette terre, dans cette dimension. Car oui, vous le découvrirez par vous-même, et en avez déjà fait l’expérience sans vous en rendre compte, l’univers n’est pas composé que d’une seule dimension, ou sphère, ou plan métaphysique. Mais pour vous faciliter la vie, je me contenterai du terme « dimension ». L’humanité n’était pas exactement le mot qu’il aurait convenu, les humains étant plus proches du singe que l’être intelligent que vous croyez être. Ces créatures, qui étaient fort cruelles et détestées par la majeure partie des races de l’univers, s’installèrent en maîtres sur cette planète. C’est un de ces êtres que vous avez aperçu, dans ces sombres tunnels, son enveloppe physique étant restée dans ce plan dimensionnel.

Sous leur domination, les peuples de la terre s’élevèrent, et cette planète connut une période faste, malgré la dictature et les sévices que les humains durent subirent de ces êtres, qui se faisaient appeler « Annunaki ». Les humains n’étaient en réalité que leurs jouets, leurs outils pour toutes les besognes dont ils avaient besoin. Ils leur servaient également de nourriture, ces êtres se nourrissaient du sang des Hommes, de leurs émotions qui étaient véhiculées dans celui-ci.

Au bout d’un moment, les humains n’en purent plus. Avec l’aide d’autres peuples de l’univers, ils se révoltèrent, et une grande guerre s’ensuivit. Elle fut horrible, les grandes cités d’antan furent rasées. Les Annunaki perdirent très vite leur avantage, et se réfugièrent dans une autre dimension, attendant patiemment que leur heure soit revenue pour réclamer à nouveau le contrôle de ce petit bout d’univers. Mais les humains se méfièrent de plus en plus des autres races extraterrestres, celles qui les avaient aidés. Celles-ci, suite à diverses représailles à leur encontre, quittèrent aussi un temps la planète. Sans l’aide de ces peuplades, l’humanité retomba dans l’ignorance, perdant les savoirs et technologies qu’elles avaient pu acquérir grâce à leurs maîtres ou aides.

Les rares bribes de savoir furent jalousement gardées par diverses castes. C’étaient vos prêtres, vos druides, et autres sages. Mais les savoirs conservés, plus importants, étaient quant à eux préservés en secret, par des sociétés ou ordres qui se dissimulaient dans l’ombre : la plupart du temps on les appelait « école des mystères ». N’importe qui n’était pas invité dans ces sphères, il fallait être d’un rang social supérieur, avoir de l’argent et du pouvoir sur les autres. Certaines de celles-ci, n’avaient qu’un objectif en tête : le retour des Annunaki sur terre. Depuis maintenant des milliers d’années, elles opèrent dans l’ombre, manipulant les humains, et lorsque la domination de l’humanité sera totale, cela ne signifiera qu’une chose : le retour de ces êtres malfaisants sur la surface de la terre.

Mais certains n’étaient pas dupes et combattaient cette sombre machination. Ces humains se cachèrent également, aidés par plusieurs intelligences de l’univers, qui restaient principalement en retrait. Ils étaient une cible de choix pour les servants des êtres que nous surnommons serpents, et se retrouvaient vite pourchassés s’ils devenaient découverts. Mais jamais il n’était fait mention de cette conspiration, même de la part de ces héros qui essayaient juste de montrer les choses qui coinçaient afin de conscientiser leur semblable. Un exemple parmi d’autre, que vous avez certainement dû étudier : le cas du traître Snowden. Vous savez, un jeune homme ordinaire qui a volé des secrets d’état, qui démontraient que toute la population était étroitement surveillée. C’était l’une de ces personnes, qui se battait pour le réveil de l’humanité, pour empêcher le retour de ces êtres abjects. L’histoire ne retiendra finalement qu’il n’était qu’un traître, les informations ayant été manipulées par des sbires des Annunaki.

Et je dois dire que maintenant, nous sommes à un tournant de l’histoire. Car le contrôle de la population est presque total, seul résiste une fraction des anciens pays libres, et si mes calculs sont exacts, les dernières phases de leur plan seront bientôt mises à exécution. Vous avez remarqué ces fameuses pierres, qui se trouvent juste à côté. Une nouvelle année y a été apposée récemment : 2042. Il risque donc de se passer quelque chose cette année, comme en 2014, l’année qui a vu la fin des gouvernements traditionnels. Cette année, je pense que les événements seront encore pires et que l’humanité connaîtra encore des heures plus sombres qu’actuellement. Mais je ne sais pas vous en dire plus, et si vous voulez aidez vos semblables, il faudra que vous le découvriez par vous-même.

Hé donc, pour répondre à la question de Genghis, oui, je ne suis pas humain moi-même, je viens d’ailleurs. Je suis ici juste pour garder un œil sur l’enveloppe charnelle de l’Annunaki qui repose sous terre, et cette fameuse bague n’est simplement qu’une sorte de radar, je crois que c’est le mot le plus accessible pour vous, pour détecter son activité. »

Aria, dubitative, prit la parole.

« Mais sincèrement, si vous êtes là, qu’attendez-vous de nous ? »

« Je vais vous le dire en toute honnêteté : rien. Je suis là principalement pour combattre cette espèce honnie, que ce soit sur cette planète ou une autre. C’est à vous humains, de décider de votre sort. Nous pouvons vous aider, mais si vous vous engagez sur la voie de la destruction, comme vous êtes si habitués à le faire, nous ne viendrons pas vous sauver. Il…»

Une alarme sonore retentit dans l’abri, et Bekter se leva d’un bond.

« Vous ne pouvez pas rester ici. Votre présence a été détectée. Vite, suivez-moi ! »

Il se dirigea vers cet immense miroir adossé au fond du mur de la pièce. Il passa sa main sur le côté droit de celui-ci et actionna un mécanisme. La glace du miroir commença à bouger, comme si elle devenait liquide, mais restait toujours bien droite dans son cadre. On y voyait juste des reflets, des ondes qui bougeaient.

-Passez à travers. Je ne peux pas vous accompagner. C’est votre présence qui a été détectée, pas moi. Avec un peu de chance, les recherches seront abandonnées et cet abri ne sera pas découvert.

Thomas objecta.

— Où est-ce que ce truc nous emmène ? Cela ressemble fort à ce que j’ai vu il y a plusieurs années au Moyen-Orient…

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase. Il fut de suite interrompu par Bekter, dont on percevait par le timbre de sa voix, qu’il perdait un peu patience, certainement dû au stress causé par cette alarme qui beuglait.

« Elle vous emmène en lieu sûr, rassurez-vous. Cette une porte multi-dimensionnelle, pour faire simple, car là pas le temps de vous expliquer. Vous serez accueilli par des amis à moi de l’autre côté, et ils vous aideront à vous rendre où vous le souhaitez. Allez, dépêchez-vous maintenant ! »

Orbo s’avança le premier vers ce truc que Bekter avait appelé « porte dimensionnelle » Cette technologie le rendait curieux et était pressé de l’utiliser. Il toucha la surface avec ses doigts, et dit juste à ses amis que c’était sans danger et que cela ne faisait pas mal. Il passa de tout son être et disparu. Les autres le suivirent et pénétrèrent dans ce mystérieux objet…

Cette histoire est la cinquième partie de L’affaire Thomas J, petite nouvelle dans l’univers 2042. Ce blog est à prix libre, car pour pouvoir continuer à écrire, j’ai besoin de votre soutien. Découvrez comment me soutenir selon votre choix!

Image de Montecruz foto sous licence CC BY-SA

Series Navigation<< L’affaire Thomas J – 11L’affaire Thomas J – 13 >>


Les commentaires sont clos.